Congé de deuil parental

Résumé de la rubrique

Une énorme polémique. Le gouvernement a refusé d'instaurer un congé de 12 jours au lieu de 5 pour les parents endeuillés lors d'un vote serré à l'Assemblée nationale, jeudi 30 janvier. De quoi susciter un tollé de l'ensemble de la classe politique qui a dénoncé cette décision jugée indigne. Pour faire face à la polémique, l'Elysée a appelé ses ministres, samedi 1er février, à "faire preuve d'humanité". Lâchée, la minisitre du Travail, Muriel Pénicaud a reconnu dans la foulée une "erreur" et a promis un retour de la mesure au Sénat, sous la forme "d'un texte plus ambitieux".

Pas suffisant toutefois pour éteindre l'incendie. Sur "ce sujet devenu une espèce de boule de feu", "probablement, sûrement, une part de responsabilité vient du gouvernement. Je l'assume", a déclaré Edouard Philippe d'une réunion du groupe majoritaire tendue, selon des propos rapportés mardi.

Mais 
l'épisode a laissé des traces et révélé des lignes de fracture au sein de la majorité, déjà secouée par une succession de crises, des gilets jaunes aux grèves contre la réforme des retraites.