Santé : des transports sanitaires désormais réalisés en covoiturage

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Afin de faire des économies, certains transports sanitaires sont désormais réalisés en covoiturage. Comment fonctionne ce système ? Éléments de réponse. -
Santé : des transports sanitaires désormais réalisés en covoiturage Afin de faire des économies, certains transports sanitaires sont désormais réalisés en covoiturage. Comment fonctionne ce système ? Éléments de réponse. - (France 2)
Article rédigé par France 2 - F. Prabonnaud, T. Souman, M. Martel, A. Lepinay, M. Cazaux, D. Aysun
France Télévisions
France 2
Afin de faire des économies, certains transports sanitaires sont désormais réalisés en covoiturage. Comment fonctionne ce système ? Éléments de réponse.

Le système du covoiturage est désormais appliqué au transport des malades. Des Marseillais (Bouches-du-Rhône) viennent régulièrement en rééducation à l’hôpital. L’ambulancier va les ramener en même temps chez eux. Ils n’y voient que des avantages. "Pour l’écologie, c’est très bien. Ça fait moins de circulation", témoigne Xavier Rouzaud, un patient. Pour l’Assurance maladie, l’avantage est surtout financier. Par rapport à un transport unique, le transport de deux patients, c’est 15% moins cher, et 30% de moins à trois.

15% des transferts en covoiturage

Seulement, certains patients refusent ces transports partagés. Alors, pour les inciter, le gouvernement prévoit une pénalité financière. En cas de refus, il n’y a pas de tiers payant et un remboursement moindre. Selon le patron d’une société de transports sanitaires, ça pourrait coûter cher aux patients. Sa société organise déjà près de la moitié de ses transports en covoiturage. Le covoiturage concerne aujourd’hui 15% des transferts sanitaires. L’idée est de le doubler et non de le généraliser.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.