Amiante : une nouvelle procédure pénale jugée irrecevable par la justice

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Amiante : une nouvelle procédure pénale jugée irrecevable par la justice -
Amiante : une nouvelle procédure pénale jugée irrecevable par la justice Amiante : une nouvelle procédure pénale jugée irrecevable par la justice - (France 3)
Article rédigé par France 3 - L. Legendre-Trousset, M. Subra-Gomez, S. Neumayer, V. Heitz, L. Haedrich, O. Pergament
France Télévisions
France 3
Ce vendredi 19 mai, la procédure pénale lancée par 1 800 victimes n’a pas été acceptée par le tribunal correctionnel de Paris, mais les victimes ne comptent pas en rester là.

Depuis plus de 25 ans, les victimes se battent pour obtenir un procès au pénal sur le scandale sanitaire de l'amiante et une fois de plus, vendredi 19 mai, la justice leur dit non. Dans l’après-midi, la procédure lancée a été jugée irrecevable pour imprécision. Une immense déception pour les 1 800 plaignants. “Je ne baisserai pas les bras. Je l’ai promis aux victimes. Ça me fait mal parce que bon nombre de victimes sur leur lit de mort m’ont fait promettre de mener ce combat jusqu’au bout et je le mènerai”, dit Pierre Pluta, victime et président de l’ARDEVA (association de victimes de l'amiante), dans un sanglot.

L’amiante fait entre 1 000 et 3 000 morts par an

L’amiante, classée cancérogène dans les années 70, n’a été totalement interdite en France qu’en 1997. Pendant près de 20 ans, cette fibre isolante a été utilisée alors que les risques étaient connus. Dans cette procédure, les associations de victimes souhaitaient faire juger 14 personnes, d’anciens haut-fonctionnaires, des scientifiques ou des industriels, qui, selon elles, ont fait retarder l’interdiction de l’amiante. Les associations de victimes ont décidé de redéposer une citation contre les responsables de ce scandale sanitaire qui ferait entre 1 000 et 3 000 morts par an.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.