Cinéma : les studios tricolores se renouvellent

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Cinéma : les studios tricolores se renouvellent
Cinéma : les studios tricolores se renouvellent Cinéma : les studios tricolores se renouvellent (FRANCE 3)
Article rédigé par France 3 - C. Tixier, L. Houeix, J.-M. Mier, A. Brodin, Images drone : Provence Studios, Conseil départemental de la Dordogne
France Télévisions
France 3
Produire du divertissement 100 % français pour le cinéma, la télévision ou les plateformes de streaming, c’est le but de ces nouveaux studios qui poussent un peu partout sur le territoire, comme à Martigues (Bouches-du-Rhône)

Le rêve américain, sous le soleil de Provence. À Martigues (Bouches-du-Rhône), l’un des plus grands studios de cinéma de France compte 26 000m2, une dizaine de plateaux. Sur celui-ci, tournage de la nouvelle saison de la série La Stagiaire avec Michèle Bernier. 400m2 de plateau entièrement dédiés à la série avec des décors permanents depuis six ans. “Dans ces bureaux du palais de justice, on tourne à peu près trois jours, trois jours et demie par épisode et on fait des saisons de six ou huit épisodes. L’intérêt est de regrouper toutes ces séquences et d’avoir un décor que l’on maîtrise complètement”, confie Pierre Gallo, directeur de production de la série.

Des investissements importants pour répondre à la demande des productions étrangères

Un faux tribunal et une fausse prison à quelques centaines de mètres. Pour attirer les grosses productions, le patron Olivier Marchetti, directeur de Provence Studios, voit encore plus grand, avec un écran LED de 350m2, dont raffolent les étrangers. Un investissement de 2 millions et demi d’euros, indispensable pour séduire les plateformes de streaming, car aujourd’hui, ce sont elles qui font exploser les demandes de tournage. Aujourd’hui, la France compte 60 000 m2 de studios, une surface qui devrait doubler d’ici 2030, car les tournages se multiplient et chaque région veut sa part du gâteau.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.