États-Unis : de plus en plus de professeurs armés pour faire face aux fusillades

Publié Mis à jour
États-Unis : de plus en plus de professeurs armés pour faire face aux fusillades
Article rédigé par
C. Guttin, A. Filippi, T. Donzel, K. Sullivan den Bergh - France 2
France Télévisions
Au Texas, le procureur général de l’État a proposé d’armer les professeurs, afin d’intervenir en cas de fusillade au sein des établissements. Malgré les débats, la proposition a rapidement été actée.

Ils ne sont ni policiers, ni militaires. Contrairement aux apparences, neuf recrues sont des professeurs, enseignants de l’école primaire au lycée. "C’est une personne qui vient pour blesser un enfant, donc il faut viser aussi vite que possible", conseille un instructeur. Ces enseignants se sont portés volontaires pour réaliser un stage de deux jours, à l’issue duquel ils auront le droit d’être armés dans leur établissement scolaire.

Les enseignants assurent être plus en sécurité

Robert, professeur d’anglais en 5e, apprend ainsi à tirer sur une cible en moins d’une seconde et demie. "C’est vraiment stressant et angoissant (...). Je suis prêt à mourir pour mes élèves, mais donnez-moi la possibilité de me défendre", confie-t-il. La fusillade d’Ulvade (États-Unis) a été le déclic de son engagement. Michael, proviseur d’un lycée à 45 minutes d’Uvalde, a lui aussi décidé d’armer ses professeurs. Les enseignants assurent ainsi se sentir plus en sécurité. 

"Le principal syndicat d’enseignants met en garde : apporter plus d’armes à l’école, c’est aussi apporter plus de violences", rapporte la journaliste Camille Guttin, depuis Washington (États-Unis). 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.