Liban : une manifestation dégénère, des scènes de guerre à Beyrouth

Publié Mis à jour
Liban : une manifestation dégénère, des scènes de guerre à Beyrouth
France 3
Article rédigé par
S. Lesquesne, P-M. de la Foata - France 3
France Télévisions

Jeudi 14 octobre, une manifestation contre le juge conduisant l’enquête sur l’explosion dans le port de Beyrouth, en août 2020, a dégénéré. Six personnes sont mortes, et une trentaine ont été blessées.

À Beyrouth, capitale du Liban, la situation est extrêmement tendue. Elle s’apparente même à une scène de guerre. Des tirs de fusil d’assaut ont résonné dans la ville, jeudi 14 octobre. La panique a gagné les habitants, qui ont tenté de fuir au plus vite. Les chars de l’armée ont été déployés, ces derniers ont visé en particulier des snipers embusqués dans un bâtiment. Des corps inanimés sont au sol. Le bilan est de six morts et d'une trentaine de blessés.

Manifestation contre un juge

"Ces tirs de lance-roquettes et de fusil d’assaut, ce n’est pas une honte ? Ils nous ont ramenés à l’époque de la guerre civile", s’insurge un homme. En cause, une manifestation devant le palais de justice. Des partisans du Hezbollah et ses alliés se sont réunis pour demander le départ du juge chargé de l'enquête sur l’explosion dans le port de Beyrouth, en août 2020. Le portrait du magistrat a été brûlé. Des responsables politiques de tous bords ont été convoqués, mais tous refusent d’être interrogés. Aucun ne s’est présenté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.