Santé : la prise quotidienne d’aspirine peut s’avérer dangereuse

Publié Mis à jour
Santé : la prise quotidienne d’aspirine peut s’avérer dangereuse
France 3
Article rédigé par
D. Mascret - France 3
France Télévisions

Plus d’un million de Français prennent chaque jour de l’aspirine dans le but de se prémunir contre un AVC ou un infarctus. Sur le plateau du 19/20, jeudi 14 octobre, le docteur Damien Mascret réfute cette idée : cette "prévention primaire" peut être néfaste.

Avec l’idée d'éviter une maladie grave, de nombreux Français prennent un cachet d’aspirine tous les jours. "C’est ce qu’on appelle la prévention primaire. Quand on prend par exemple un traitement pour ne pas tomber malade", détaille le docteur Damien Mascret, médecin et journaliste pour France Télévisions, présent sur le plateau du 19/20, jeudi 14 octobre. Ils sont 1,2 million dans ce cas. "Dans l’espoir de fluidifier leur sang pour éviter de faire un caillot, car si celui-ci bouche une artère du cœur, on fait un infarctus. Si c'est une artère du cerveau, on fait un accident vasculaire cérébral."

Une différence notable avec la "prévention secondaire"

"Ça ne marche pas, mais en plus, on augmente son risque d’hémorragie", poursuit le médecin. En revanche, la donne est différente si cela concerne une personne qui a déjà fait un AVC ou a subi des problèmes cardiovasculaires. "On veut éviter la récidive. Il y a un million et demi à deux millions de Français qui prennent tous les jours de l’aspirine pour l’éviter, c’est la prévention secondaire. Dans cette situation, en prenant l’aspirine, on va éviter une grande part de récidive, alors c’est très important de continuer à prendre son traitement."

Parmi Nos sources 

Etats-Unis (USPSTF)

Liste non exhaustive

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.