Antilles : privé de croisières jusqu’en janvier 2022, le secteur du tourisme s’inquiète

Publié Mis à jour
Antilles : privé de croisières jusqu’en janvier 2022, le secteur du tourisme s’inquiète
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

À cause d’un taux de vaccination contre le Covid-19 jugé trop bas par les autorités, aucune croisière ne pourra être organisée en Martinique ou en Guadeloupe. Un véritable coup de massue pour le tourisme.

Pour faire une croisière en Martinique ou en Guadeloupe, pas le choix : il faudra patienter jusqu’au 15 janvier 2022, au minimum. Du fait d’un taux de vaccination contre le Covid-19 trop faible, aucun paquebot ne pourra faire escale dans ces îles des Antilles. Un coup dur pour le tourisme et l’économie locale. "C’est une décision qui est lourde de conséquences pour nos activités, mais aussi pour les taxis, les vendeurs d’excursions, les autocaristes", déplore Valérie Ambroise, présidente du syndicat des Agences Antilles-Guyane.

La concurrence des îles voisines

Chaque année, 400 000 voyageurs vont en Guadeloupe ; ils sont moitié moins pour cet exercice. Les professionnels craignent également d’autres répercussions. "Nos concurrents de la Caraïbe, ça fait 20-25 ans qu’ils essayaient de récupérer les deux compagnies de chez nous. Je suis assez pessimiste sur le fait qu’elles reviennent ici la saison prochaine", explique Olivier Michel, responsable de la croisière au Comité du tourisme. La saison entière est menacée, notamment Noël, le pic touristique dans les Antilles.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.