Canicule : le Nord touché par des pénuries d'eau

Dans la région de Valenciennes (Nord), les habitants et les industriels sont invités à réduire leur consommation d'eau. Les réserves sont historiquement basses et la canicule n'aide pas.

FRANCE 2

Un fin filet d'eau qui coule du robinet : c'est le signe d'une pénurie. Mercredi 26 juin, les habitants de Saint-Saulve, près de Valenciennes, dans le Nord, s'interrogent sur le manque d'eau potable qui dure depuis un ou deux jours. Difficile dans ces conditions de prendre une douche ou de faire la vaisselle, par exemple. Des restrictions qui touchent aussi les industriels et les agriculteurs, invités à économiser les ressources. Le Nord est en alerte sécheresse. Les réserves d'eau sont au plus bas, et avec les fortes chaleurs, la région a connu un boom des consommations.

12 bornes à incendie forcées dans le Valenciennois

"En 48 heures, la consommation d'eau sur le valenciennois a augmenté de 30%, l'équivalent de 8 000 mètres cubes par jour (...) ça fait presque trois piscines olympiques par jour qu'il faut produire et on n'a pas cette capacité de production", explique Renaud Camus, directeur Suez Eau France Grand Hainaut. À cela, s'ajoute un nouveau phénomène appelé le "street pooling", qui touche toute la France. C'est la vandalisation des bouches à incendie. À Valenciennes, mardi 25 juin, 12 phénomènes du genre ont été recensés, avec des conséquences directes sur l'eau du robinet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Lac totalement asséché près de Caraman en Haute-Garonne, ici en 2003.
Lac totalement asséché près de Caraman en Haute-Garonne, ici en 2003. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)