Marseille : la pollution des bateaux de croisière pose problème

La sénatrice Samia Ghali estime qu'il faut interdire la venue des bateaux de croisière qui utilise du fioul lourd dans le port de Marseille, dans les Bouches-du-Rhône.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Au loin, les navires de croisière inquiètent Nathalie Barthélémy, une habitante des quartiers nord de Marseille (Bouches-du-Rhône). Elle s'estime victime de la pollution de ces gros bateaux en escale, pollution qu'elle retrouve chaque jour dans l'eau de sa piscine. À Marseille, la canicule de la dernière semaine du mois de juin s'accompagne d'un épisode de pollution à l'ozone. Certains élus réclament l'interdiction d'accoster pour les bateaux les plus polluants. "Tant qu'ils ne se conforment pas aux règles environnementales, ils ne doivent pas pouvoir entrer dans notre port", réclame Samia Ghali, sénatrice PS des Bouches-du-Rhône.

La préfecture et les acteurs économiques ne veulent pas d'une interdiction

Côté préfecture, pas question d'interdire l'accès au port de Marseille pour l'instant. "Si des difficultés se manifestaient (...) il serait temps de prendre d'autres mesures sur lesquelles je ne m'engagerai pas aujourd'hui", affirmait Pierre Dartout, préfet du département. Pour les acteurs économiques du port, l'interdiction serait impossible à mettre en pratique. Face à l'alerte pollution le port de Marseille prendra des mesures de réduction de la vitesse de ses navires à partir de vendredi 28 juin. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La paquebot géant \"Harmony of the Seas\" entre dans le port de Marseille, le 21 juin 2016.
La paquebot géant "Harmony of the Seas" entre dans le port de Marseille, le 21 juin 2016. (BORIS HORVAT / AFP)