Rouen : après l’incendie de deux immeubles, des écoliers sont privés de classe

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
Rouen : après l’incendie de deux immeubles, des écoliers sont privés de classe -
Rouen : après l’incendie de deux immeubles, des écoliers sont privés de classe Rouen : après l’incendie de deux immeubles, des écoliers sont privés de classe - (France 2)
Article rédigé par France 2 - V.Lerouge, M.Queinnec, O.Flavien, J.Pires
France Télévisions
France 2
Samedi 30 septembre, deux immeubles se sont embrasés à Rouen. Lundi 2 octobre au matin, l’école des Pépinières, située à proximité, n’a pas pu ouvrir ses portes par principe de précaution.

À Rouen (Seine-Maritime), l’école maternelle et primaire des Pépinières restera fermée jusqu’à nouvel ordre par principe de précaution. Elle est située juste à côté des deux immeubles qui ont brûlé samedi 30 septembre, et dont les décombres fument encore lundi 2 octobre. La plupart des enfants sont restés chez eux, ceux qui ne pouvaient pas ont été accueillis dans un autre établissement scolaire. "Les parents ont été extrêmement compréhensifs. On a des effectifs assez réduits à accueillir", indique Florence Hérouin-Léautey, l’adjointe en charge des écoles.

"On n’a pas eu de retombées"

Malgré la proximité du sinistre, pour les parents d’élèves de l’école Rosa Parks, il n’y a pas d’inquiétude particulière. "Aujourd’hui, on n’a pas eu de fumée, on n’a pas eu de retombées. Les fumées partaient à l’ouest, donc on n’était pas spécialement inquiet", témoigne un père de famille. Les deux immeubles ravagés par les flammes étaient désaffectés et probablement squattés. Ils contenaient de l’amiante. Des analyses sont en cours pour connaître la toxicité des gaz émis par l’incendie et des cendres tombées au sol. Les résultats sont attendus mardi ou mercredi. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.