Initiatives : la start-up "Ville à Joie" se déplace dans les villages pour créer du lien

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min
Initiatives : la start-up "Ville à Joie" se déplace dans les villages pour créer du lien
Initiatives : la start-up "Ville à Joie" se déplace dans les villages pour créer du lien Initiatives : la start-up "Ville à Joie" se déplace dans les villages pour créer du lien (France 2)
Article rédigé par France 2 - L.Seux, J-M.Mier, V.Castel
France Télévisions
France 2
Une start-up française s’est donnée pour mission de relancer les services et commerces dans les villages. Des jeunes y organisent des rendez-vous festifs, au cours desquels ils font venir restaurateurs, artisans et proposent des services.

Ils sont une dizaine à s’activer à Livry (Nièvre). La mission de Ville à Joie ? Faire revivre des villages isolés sur le principe "une date, un lieu". L’idée vient d’un ancien étudiant de Sciences-Po, Marius Drigny. "Je me suis demandé comment les jeunes pouvaient apporter quelque chose de nouveau dans ces villages-là", confie-t-il. Ils se rendent ce jour-là à Toury-sur-Jour (Nièvre). En une heure, la cour de l’ancienne école reprend vie. Certains font du porte-à-porte, pour aller chercher les habitants. 

Proposer des services aux habitants 

Ville à Joie fait venir plusieurs intervenants, parmi lesquels des commerçants, de la restauration et des services, sans aucuns frais pour la mairie. "C’est super, ce qu’il se passe aujourd’hui. On peut poser des questions à toutes les personnes sur tous les niveaux", se réjouit un habitant. La soirée se poursuit ensuite avec un quiz musical. La start-up est financée à deux tiers par des fonds publics, et le reste d’acteurs privés. Les jeunes, salariés, sont payés un peu plus du SMIC. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.