Attaque de gendarmes sur les Champs-Elysées

Le ministre de l'Intérieur a évoqué une "tentative d'attentat" après qu'un individu armé a délibérément foncé avec un véhicule sur un fourgon de gendarmes mobiles, le 19 juin 2017, sur les Champs-Elysées, à Paris. L'assaillant est mort, a précisé Gérard Collomb. Il transportait plusieurs armes, mais également une bonbonne de gaz, qu'il avait l'intention de faire exploser.

A la suite de cette attaque, la section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête en flagrance. Selon les informations de franceinfo, recueillies auprès d'une source judiciaire, l'assaillant était né en 1985 et était de nationalité française. L'homme était fiché S, et n'avait jamais été condamné.

"Une nouvelle fois, les forces de sécurité en France ont été visées", a déploré le ministre de l'Intérieur lors d'une déclaration sur les lieux de l'attaque.

12