Champs-Élysées : attaque à la voiture bélier

Des gendarmes ont été visés par une attaque sur les Champs-Élysées (Paris). Un homme fiché S a foncé avec sa voiture sur un fourgon. Son véhicule contenait des bonbonnes de gaz.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Un véhicule en feu sur les Champs-Élysées (Paris), la tentative d'attentat vient de se produire. Il était aux alentours de 15h40 quand une Renault Mégane blanche double à grande vitesse un convoi d'escadrons mobiles de la gendarmerie qui descend l'avenue. Le véhicule percute à deux reprises le fourgon de tête puis s'enflamme. "Il y a eu une explosion dans sa voiture. Des policiers sont descendus, ils ont cassé les vitres et c'est là qu'ils ont ouvert la portière pour le sortir", explique un témoin. Grièvement blessé, le jihadiste présumé décèdera quelques minutes après avoir été extrait de son véhicule.

Cinquième attentat contre les forces de l'ordre

Selon les premiers éléments de l'enquête, il s'agit d'un homme fiché S, domicilié en région parisienne. Pour le ministre de l'Intérieur qui s'est immédiatement rendu sur place, le caractère terroriste de cette attaque à la voiture bélier ne fait aucun doute. "Cette voiture contenait un certain nombre d'armes, d'explosifs permettant éventuellement de pouvoir faire sauter cette voiture", a-t-il déclaré. Cet attentat, le cinquième prenant pour cible les forces de l'ordre, confirme que la menace terroriste demeure en France extrêmement élevée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une voiture avec toutes les portes et le coffre ouverts sur Champs-Elysées à Paris, le 19 juin 2017
Une voiture avec toutes les portes et le coffre ouverts sur Champs-Elysées à Paris, le 19 juin 2017 (THOMAS SAMSON / AFP)