Violences urbaines : une nouvelle aide pour les commerçants annoncée par le gouvernement

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Violences urbaines : une nouvelle aide pour les commerçants annoncée par le gouvernement
Violences urbaines : une nouvelle aide pour les commerçants annoncée par le gouvernement Violences urbaines : une nouvelle aide pour les commerçants annoncée par le gouvernement (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - C. Rigeade, G. Le Goff, L. Latour
France Télévisions
Après les émeutes qui ont touché la France il y a trois semaines, de nombreux commerçants n'ont toujours pas été indemnisés par leur assurance. Mardi 18 juillet, le gouvernement a annoncé de nouvelles aides.

Près de trois semaines après les émeutes, une boutique de lunettes à Cergy (Val-d’Oise) est toujours dévastée. Le magasin a été incendié et 1 500 paires de lunettes ont été volées, soit 150 000 euros de pertes. Pour rouvrir, il faudrait dix semaines de travaux, mais le gérant n'a pas de nouvelles de son assurance. "Ce qui pourrait être fait en plus, c'est remettre une seconde pression pour avoir quelque chose de concret", estime Nicolas Adam, gérant de l'Optique de l'horloge.

Une aide versée sous 10 jours

Mardi 18 juillet, le gouvernement a annoncé une aide supplémentaire pour les commerces indépendants vandalisés. Dès le 1er jour de fermeture, l'aide atteindra 3 000 euros. Pour 14 jours, elle atteindra 5 000 euros et au-delà de 15 jours, 6 000 euros. Une somme non remboursable, exonérée de charges sociales et versée sous 10 jours. Au bout de la rue, une brasserie a aussi fait les frais des émeutiers. Le gérant devrait toucher l'aide de l'État. Un premier pas insuffisant à ses yeux. Il devra racheter une machine à café, des téléviseurs et des bouteilles d'alcool, puis renflouer ses caisses, prises pour cible par les pilleurs. Les commerçants indépendants ont jusqu'au 31 août pour demander cette aide à l'État.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.