Résumé de l'élection

C'est le 15 mars 2020 que se sont déroulées les élections municipales à Sardon. En 2014, le taux de participation au 1er tour des élections municipales s'élevait à 80,31 %. Il était cette année de 69,69 %, ce qui équivaut à une baisse (-10,62 points) de la participation. En comparaison avec les chiffres de la dernière élection, on constate que la participation des citoyens du Puy-de-Dôme a baissé : 77,10 % contre 62,25 % cette année.

Un siège au conseil municipal est attribué de manière automatique à un candidat s'il a atteint le résultat suivant : plus de la moitié des votes et au moins le quart des voix des inscrits.

Quels candidats les électeurs de Sardon ont-ils préférés lors du 1er tour des élections municipales 2020 ?

À Sardon (63), l'ensemble des 11 sièges à pourvoir a donc déjà été octroyé dès le 1er tour des élections municipales 2020. En tête du 1er tour des élections municipales, Amélie Cellier-Guittard récolte 94,88 % des suffrages. 92,61 % des électeurs ont arrêté leur choix sur Guy Tixier. En collectant 92,04 % des suffrages, Gilles Pradat remporte la troisième place. Par ailleurs, ce tour a permis de révéler des figures favorites au sein des élus, à l'image de Catherine Degrandcourt (90,90 %), Dominique Gironde (86,93 %), Christian Chavaroux (85,22 %), Aurélien Debre (84,65 %), Patrick Lacoste (84,09 %), Maryse Trillon (81,25 %), Gérard Martinez (80,11 %) et Corinne Bois (77,84 %).

Le prochain maire se trouvant parmi les membres du conseil municipal, c'est maintenant à ceux-ci de le désigner.

Résultats Sardon

Abstention : 30.31% Participation : 69.69%

Résultats détaillés du tour 1

  • 1, Amélie CELLIER-GUITTARD, , 94.88%, 167 votes

    Élu·e



    Amélie CELLIER-GUITTARD

    94.88 %

    167 votes

  • 2, Guy TIXIER, , 92.61%, 163 votes

    Élu·e



    Guy TIXIER

    92.61 %

    163 votes

  • 3, Gilles PRADAT, , 92.04%, 162 votes

    Élu·e



    Gilles PRADAT

    92.04 %

    162 votes

  • 4, Catherine DEGRANDCOURT, , 90.9%, 160 votes

    Élu·e



    Catherine DEGRANDCOURT

    90.9 %

    160 votes

  • 5, Dominique GIRONDE, , 86.93%, 153 votes

    Élu·e



    Dominique GIRONDE

    86.93 %

    153 votes

  • 6, Christian CHAVAROUX, , 85.22%, 150 votes

    Élu·e



    Christian CHAVAROUX

    85.22 %

    150 votes

  • 7, Aurélien DEBRE, , 84.65%, 149 votes

    Élu·e



    Aurélien DEBRE

    84.65 %

    149 votes

  • 8, Patrick LACOSTE, , 84.09%, 148 votes

    Élu·e



    Patrick LACOSTE

    84.09 %

    148 votes

  • 9, Maryse TRILLON, , 81.25%, 143 votes

    Élu·e



    Maryse TRILLON

    81.25 %

    143 votes

  • 10, Gérard MARTINEZ, , 80.11%, 141 votes

    Élu·e



    Gérard MARTINEZ

    80.11 %

    141 votes

  • 11, Corinne BOIS, , 77.84%, 137 votes

    Élu·e



    Corinne BOIS

    77.84 %

    137 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 320 habitants
  • 254 inscrits
  • Votants177 inscrits 69.69%
  • Abstentionnistes77 inscrits 30.31%
  • Votes blancs0 inscrits 0%

Second tour des municipales : coups de fils aux électeurs, rencontres dans les parcs ou sur les réseaux, comment les candidats s'adaptent pour faire campagne

Obligés de s'accomoder des règles sanitaires, les candidats et leurs équipes doivent trouver de nouveaux moyens d'approcher les électeurs avant le second tour, prévu le 28 juin. 

Actualités locales sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Sardon : le contexte politique des élections municipales

En mars 2020, les communes françaises effectueront le renouvellement de leur conseil municipal, lors des élections prévues les 15 et 22 mars prochains. Le principe de la liste n'existe pas dans les communes de moins de 1 000 habitants. Chaque citoyen a en effet la possibilité de choisir directement ses candidats, parmi tous ceux qui ont validé leur candidature.

Qui sera candidat à Sardon pour les Municipales 2020 ?

Pour le premier tour des élections municipales 2020, vous pourrez choisir entre les candidats qui suivent. La ville de Sardon, tenue par Guy Tixier, voit celui-ci candidater à sa réélection. De plus, Corinne Bois est candidate. À l'issue des précédentes municipales de 2014, elle avait décroché un siège au conseil municipal. Autres choix possibles pour les électeurs : Amélie Cellier-Guittard, Christian Chavaroux, Aurélien Debre, Catherine Degrandcourt, Dominique Gironde, Patrick Lacoste, Gérard Martinez, Gilles Pradat et Maryse Trillon.

Pour information : au premier tour, les candidats ont la possibilité d'être élus sous réserve d'obtenir une majorité absolue et d'avoir rassemblé les voix de plus du quart des électeurs enregistrés sur les listes. Dans l'hypothèse d'un second tour, ils doivent atteindre une majorité relative pour pouvoir être élus et accéder à l'un des 11 sièges à pourvoir.

Sardon : quels sont les enjeux des Municipales ?

La ville de Sardon choisira un nouveau conseil municipal lors des élections municipales 2020, qui se tiendront les 15 et 22 mars 2020. Le fait d'avoir plus de 18 ans est un critère sine qua non pour voter lors de ces élections. On doit également être présent sur les listes électorales, être français ou membre de l'Union européenne, et payer ses impôts ou habiter dans la municipalité.

Retour sur les Municipales de 2014 : comment se sont-elles déroulées ?

Dans les communes de moins de 1000 habitants, les élections municipales prennent l'aspect d'un scrutin plurinominal avec panachage. Autrement dit, les électeurs votent pour plusieurs candidats en même temps et peuvent aussi désigner des membres de deux listes différentes.
Dès le soir du premier tour, le 23 mars 2014, ont été élus 11 membres du conseil municipal de la commune de Sardon. Accompagnés de Guy Tixier, Séverine Lescure, Manon Bargoin, Didier Grenade mais aussi Gérard Martinez et Daniel Isach, Patrick Grabarat et Christian Chavaroux avaient été choisis pour diriger les Sardonais.
Quand ils ont été appelés aux bureaux de vote, de nombreux électeurs ont souhaité participer : 204 votants sur 254 inscrits ont été comptés. Lorsqu'on sait que, aux précédentes élections municipales de 2008, le nombre de participants avoisinait 91,23 %, une forte baisse est donc évidente.

Une tendance identique s'est-elle établie lors de la dernière élection ?

On relève plusieurs scrutins depuis les Municipales, sachant que les Présidentielles se sont déroulées en 2017. Au premier tour, les scores à Sardon étaient identiques à ceux déclarés à l'échelle du pays.
On notera plusieurs candidats bien placés au premier tour : Emmanuel Macron (En marche !, 22,27 % des votes), ainsi que François Fillon (Les Républicains, 20 %), devant Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise, 19,55 % des voix). Emmanuel Macron a été élu par les citoyens de Sardon qui l'ont désigné à 63,28 %. Lors du second tour des élections présidentielles de 2012, la participation à Sardon était de 93,75 %, alors qu'elle atteignait 85,34 % en 2017 avec 227 électeurs. On observe donc une baisse différente de l'évolution constatée au niveau national (-5,8 points).
17,11 % pour Renaissance (soutenue par La République en Marche), 23,03 % pour Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) : tels étaient les résultats des Européennes 2019.

Sardon : les données clefs

Écologie, accès aux soins, transports... l'étude des données socio-économiques d'une commune aide à bien souvent appréhender les problématiques de ses résidents et expliquer en partie les résultats de l'élection municipale.

Comment qualifierait-on la population vivant à Sardon ?

Cette commune du Puy-de-Dôme accueille 314 habitants. On notera qu'avec ce petit village, Aigueperse, Montpensier ou Luzillat font partie des villes qui entrent dans la composition de la Communauté de Communes Plaine Limagne. Les Sardonais sont peu âgés (la majorité de la population a entre 25 et 54 ans et 29,21 % ont entre 55 et 64 ans). Les populations issues de l'immigration sont peu représentées à Sardon, avec 0,96 % des habitants.

Emploi, immobilier, revenus… Quel est le niveau de vie à Sardon ?

Ces statistiques permettent d'évaluer le marché du travail à Sardon. Près de 155 Sardonais certifient avoir une activité professionnelle – soit 49,52 % de la population. Les professions intermédiaires et ouvriers représentent 64,29 % de la population en âge de travailler. Une majeure partie des chômeurs issus de la population sardonaise en âge de travailler sont des hommes. Les chômeurs constituent environ 10 % de la population.
Les foyers sardonais bénéficiaient d'un revenu médian de 23 223 € par an en 2014. À titre de comparaison, le revenu médian était de plus de 20 000 € en France cette même année.
Le marché immobilier d'une ville est aussi un bon indicateur de son dynamisme et du niveau de vie en général. Les Sardonais sont environ 2 % à être locataires de maison non HLM de 6 pièces et environ 2 % de maisons HLM de 4 pièces. Plus de 25 % des ménages s'avèrent propriétaires d'une maison de 6 pièces tandis qu'ils sont 33 % à l'être d'une maison de 5 pièces.

Que dire de la qualité de vie à Sardon ?

Sardon est une commune dans laquelle les équipements manquent un peu. On peut dire qu'un assez grand nombre de familles habitent la ville quand on sait qu'il y a 53 enfants âgés de 0 à 15 ans sur le total des résidents.
Les indices de qualité de l'air ou de l'eau donnent une bonne vision de la pollution environnante dans une commune. À noter : la qualité de l'eau se révèle à 50 % conforme. Grâce à L'observatoire national de l'eau, on peut voir qu'elle répond aux normes tant sur le plan microbiologique ​que physico-chimique.