Résultats des élections : Saint-Myon

Accédez au détail des résultats dans votre région, votre département ou à celui des deux élections dans votre commune

Élections régionales et départementales à Saint-Myon (63460) : le rendez-vous de 2021

Dernière mise à jour : mardi 20 avril 2021

Dans le cadre des élections régionales et départementales, les conseillers de Saint-Myon seront désignés par les 467 résidents, en juin. Pour rappel, ces élections devaient avoir lieu en mars mais, dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus, l'État a décidé de les reporter.

Élections régionales de 2015 : quels étaient les résultats à Saint-Myon ?

Qui l'emportait les 6 et 13 décembre 2015 lors des dernières élections régionales ? Laurent WAUQUIEZ (LUD) était premier des élections avec 40,62 % au sein de la région et 42,73 % à Saint-Myon. En 2015, les résidents de l'Auvergne-Rhône-Alpes ont donc fait confiance à 40,62 % à l'Union de la Droite. L'Union de la Gauche, quant à elle, s'est vue attribuer 36,84 % des voix. Ces nouveaux scrutins répartiront peut-être autrement les places.

Pour mémoire, ce vote permet de désigner les 204 conseillers régionaux de l'Auvergne-Rhône-Alpes.

En ce qui concerne la distribution des sièges, ils sont, à moitié, alloués de manière proportionnelle à toutes les listes obtenant plus de 5 % des suffrages. Les sièges restants reviennent en prime à la liste remportant la majorité absolue au premier tour ou arrivée en tête au second.

Point sur les élections départementales de 2015 à Saint-Myon

Le binôme constitué de Mme MAZERON Jacqueline et M. POUZADOUX Jean-Paul (LUG) a obtenu la majeure partie des votes à Saint-Myon en 2015. Les voix des électeurs, dans le canton de Saint-Georges-de-Mons, ont toutefois permis d'amener M. BONNET Gregory et Mme RAINEAU Clémentine (Front de Gauche) à la première place.

Au niveau du Puy-de-Dôme, l'Union de la Gauche avait gagné les élections avec 34 sièges au conseil départemental. L'Union de la Droite avait emporté, quant à elle, 16 sièges. Les partis en présence essaieront de conserver (ou renforcer) leur avantage. Pour rappel, ce scrutin permettra de nommer les 62 conseillers du Puy-de-Dôme, département qui est réparti en 31 cantons.

Article à la une des élections

Départ de Christian Estrosi de LR : "Il a fait un choix, ce n'est pas un drame", estime Nadine Morano

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections