Cet article date de plus d'un an.

Réforme des retraites : une dixième journée de mobilisation sous tension

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Réforme des retraites : une dixième journée de mobilisation sous tension
Réforme des retraites : une dixième journée de mobilisation sous tension Réforme des retraites : une dixième journée de mobilisation sous tension (France 2)
Article rédigé par France 2 - D.Schlienger, C.Blondieaux, J.Desrousseaux, N.Bensmail, Y.Madec, C.Morand, M.Beaudouin, G.Allanic, O.Gardette, J.Cohen-Olivieri
France Télévisions
France 2
La dixième journée de mobilisation contre la réforme des retraites, mardi 28 mars, pourrait rassembler davantage de manifestants. Des heurts sont redoutés dans plusieurs villes.

Lundi 27 mars, les employés du Louvre étaient en grève, pour le plus grand regret des touristes. "Demain, il y a des grandes grèves, mais pourquoi ça aujourd'hui ?", questionne une touriste. Mardi 28 mars, la manifestation s'élancera de la place de la République pour se rendre à Nation. Les commerçants dont les boutiques se trouvent sur le tracé se préparent au pire. Les réservations ont chuté dans les hôtels. "On fait face à beaucoup d'annulations, ou même à aucune demande de réservation pour la clientèle internationale", constate un hôtelier. 

13 000 policiers et gendarmes seront mobilisés

Les renseignements territoriaux alertent sur un durcissement du mouvement, alors que la répression et les violences policières pourraient cristalliser la colère des jeunes. Des incidents graves sont craints dans une cinquantaine de villes. Mardi 28 mars, le dispositif de sécurité sera inédit avec 13 000 policiers gendarmes mobilisés dont 5 500 à Paris. Selon les syndicats et les autorités, les manifestants devraient être plus nombreux que la semaine précédente. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.