Cet article date de plus d'un an.

Israël : les raisons de la crise que traverse le pays

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Israël : les raisons de la crise que traverse le pays
Israël : les raisons de la crise que traverse le pays Israël : les raisons de la crise que traverse le pays (France 2)
Article rédigé par France 2 - A.Vahramian, Y.Porat, A.Grego, L.de Villepin
France Télévisions
France 2
Plusieurs manifestants s'opposent à une réforme voulue par le premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou. Lundi 27 mars, le pays est paralysé.

Des manifestations immenses ont lieu en Israël et le pays est à l'arrêt. Dimanche 26 mars, vers 21h, tout s'est enflammé, alors que 700 000 Israéliens sont sortis dans la rue pour bloquer les routes et manifester contre une décision de leur premier ministre. Benyamin Netanyahou venait de limoger son ministre de la Défense, qui s'était opposé à la réforme du pouvoir judiciaire. "Nous devons arrêter le processus de cette réforme et nous devons négocier", affirme Yoav Galant, ancien ministre de la Défense israélien.  

La réforme gelée jusqu'à l'été 2023

Cette réforme est jugée anti-démocratique par des milliers de manifestants depuis des semaines. Le gouvernement souhaite limiter le pouvoir des juges et de la Cour suprême pour faire en sorte que le politique ait toujours le dernier mot. "La démocratie, c'est l'équilibre des pouvoirs (…) que le gouvernement veuille changer ça, c'est très grave", assure un manifestant. Le premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, a annoncé, lundi 27 mars, un gel de la réforme jusqu'à l'été. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.