Pouvoir d'achat : l'inflation ne prend pas de vacances

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Pouvoir d'achat : l'inflation ne prend pas de vacances -
Pouvoir d'achat : l'inflation ne prend pas de vacances Pouvoir d'achat : l'inflation ne prend pas de vacances - (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - M. Justet, M. Martel, P-L. Monnier, V. Bouffartigue, P-J. Perrin, A. Canestraro
France Télévisions
franceinfo
Une équipe de France Télévisions a décidé de partir dans le sud pour prendre le soleil, mais l'addition s'est avérée être de plus en plus chère.

Premier stop et première dépense : le carburant. Pour les véhicules diesel, bonne nouvelle, la facture sera moins chère d'un euro par rapport à l'an dernier pour aller de Paris jusqu'à Marseille (Bouches-du-Rhône). Une voiture roulant à l'essence aura une note plus salée de 10 euros, elle, par rapport à l'an passé. La voiture n'est pas la seule concernée par ces augmentations. Cette année, les tarifs ont aussi augmenté de 5 % pour le train et 23,8 % pour l'avion. Avec des pics pour les vacances scolaires, selon un expert, les compagnies feraient davantage de marges.

Les hébergements hors de prix

"Même si les prix sont plus élevés, les avions restent remplis, donc elles en profitent d'une part pour compenser les périodes plus creuses où elles perdent de l'argent et d'autre part, pour rembourser les prêts importants qu'elles ont souscrits", explique un expert. Les hébergements ont aussi subi une augmentation. Un gérant de camping à Cassis a vu sa facture d'énergie exploser. "130 euros la nuit, vous avez 40 euros d'énergie alors qu'avant vous aviez dix euros", détaille-t-il. Si certains ne facturent pas cette hausse, d'autres se sont vus contraints d'augmenter leurs prix.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.