Salon de l'agriculture : des tensions et des manifestations à la veille de l'ouverture

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Salon de l'agriculture : des tensions et des manifestations à la veille de l'ouverture
Salon de l'agriculture : des tensions et des manifestations à la veille de l'ouverture Salon de l'agriculture : des tensions et des manifestations à la veille de l'ouverture (France 2)
Article rédigé par France 2 - C. Adriaens-Allemand, E. Tixier, D. Boéri, J. Van Hove, A. Forveille, M. Petitjean, M. Selli, J-L. Boulesteix, M. Martin, P. Miette
France Télévisions
France 2
Plusieurs syndicats agricoles ont organisé des manifestations dans les rues de Paris, vendredi 23 février, à la veille de l'ouverture du Salon de l'agriculture. Les agriculteurs veulent se faire entendre.

Vendredi 23 février au soir, les dirigeants de la FNSEA étaient réunis Porte de Versailles à Paris, où se tiendra le Salon de l'agriculture dès samedi. Des éleveurs, des producteurs et des maraîchers, décidés à se faire entendre par le chef de l'État, sont venus en convoi par centaines. "On espère qu'il sera présent samedi et qu'il sera à même de nous répondre", indique Charlotte Vassant, productrice de légumes et présidente de la FDSEA de l'Aisne.

Ne pas gêner la venue du public

Les manifestants de la Coordination rurale ont investi le périphérique parisien et les rues de la capitale avec leurs tracteurs. Un autre cortège, mené par la FNSEA et les Jeunes Agriculteurs, est, lui aussi, entré dans Paris. Le malaise est perceptible dans les allées du Salon, à quelques heures de l'ouverture. Un éleveur prévoit de ne pas saluer Emmanuel Macron. Les agriculteurs souhaitent se faire entendre, mais ne pas gêner la venue du public. "Les gens veulent de la qualité, on est capables de la faire, mais il faut la rémunérer", affirme Michel Ducasse, éleveur de vaches Prim' Holstein dans les Landes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.