Guerre en Ukraine : l'armée ukrainienne peine à recruter

Publié
Durée de la vidéo : 4 min
Guerre en Ukraine : l'armée ukrainienne peine à recruter
Guerre en Ukraine : l'armée ukrainienne peine à recruter Guerre en Ukraine : l'armée ukrainienne peine à recruter (France 2)
Article rédigé par France 2 - D. Olliéric, R. Mathé, L. Feuillebois, V. Pedorych
France Télévisions
France 2
Après deux ans de guerre contre la Russie, l'armée ukrainienne a du mal à recruter. Les hommes sont récalcitrants et les procès pour désobéissance à l'armée se multiplient.

L'Ukraine cherche désespérément de nouveaux soldats pour relever les hommes sur le front, épuisés par deux ans de guerre. Certains mobilisés se paient une formation pour être prêts. En dix jours, ils apprennent le combat, le tir ou encore le secourisme de guerre. "Je n'ai pas très envie d'aller me battre, mais je n'ai pas le choix", indique Anton, 39 ans, trader. Selon les instructeurs, la moitié du groupe devrait être mobilisée.

10 ans de prison pour refus de combattre

À Jytomyr (Ukraine), deux militaires qui étaient au combat ont été affectés au recrutement après des blessures. Ils arpentent les rues à la recherche de candidats potentiels. Beaucoup sont récalcitrants. Sur les réseaux sociaux, des vidéos de recrutements musclés circulent. "Une personne mobilisée de force sera un mauvais soldat", assure un recruteur. Partout dans le pays, les procès pour désobéissance à l'armée se multiplient et les peines ont été alourdies à 12 ans de prison pour un déserteur et à 10 ans pour refus de combattre. Le refus de mobilisation est passible de trois à cinq ans de prison.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.