Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Belgique : dans les pas de la brigade chargée de traquer les harceleurs de rue

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Harcèlement de rue : les policiers belges appliquent la tolérance zéro
France 2
Article rédigé par
J.Gasparutto, F.Caer, M.Wegnez - France 2
France Télévisions

A Liège, la police a mis au point une brigade chargée de traquer les harceleurs de rue. Une initiative encouragée par le parquet de Liège. 

Comme n'importe quelle jeune femme, Laura Genbauffe se promène dans les rues de Liège (Belgique). Mais en réalité, la jeune femme est policière et va servir d'appât pour verbaliser les harceleurs de rue. Derrière elle, trois collègues en civil se tiennent à bonne distance. Sur la place principale, des jeunes l'abordent et commentent son physique. Les policiers interviennent, l'homme tente de minimiser l'infraction et très vite, le ton monte. 

Sensibiliser, éduquer, verbaliser 

"Pour nous, cela consiste en un harcèlement de rue, maintenant, ça sera au tribunal de statuer s'il punira ou pas", explique Christophe Maule, inspecteur de police. L'inspectrice est victime d'un harcèlement de rue ; les policiers tentent d'éduquer les plus jeunes. Ils appellent les parents et rappellent la loi aux adolescents. Chaque journée d'intervention conduit à une dizaine de verbalisations. C'est en se fondant sur le quotidien des policières elles-mêmes que la commissaire Pascaline Lambert a imaginé ce dispositif. Une stratégie de tolérance zéro, encouragée par le parquet de Liège. "On commence par un propos et on continue par un geste mal placé et peut-être plus loin, c'est ce qui génère au sein des victimes un sentiment d'insécurité", explique Catherine Collignon, substitut du procureur du roi au parquet de Liège.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.