Covid-19 : y a-t-il un lien entre pollution et contamination au Covid-19 ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : y a-t-il un lien entre pollution et contamination au Covid-19 ?
France 2
Article rédigé par
D.Mascret - France 2
France Télévisions

Comment expliquer la variation des contaminations au Covid-19 d'une semaine à l'autre ? Le médecin et journaliste Damien Mascret, présent sur le plateau du 20 Heures, lundi 8 mars, fait le point sur la situation.  

Certains épidémiologistes estiment que la pollution aux particules fines pourrait jouer un rôle important dans la variation des contaminations au Covid-19. "Il y a beaucoup d’études qui ont été faites, rappelle le médecin et journaliste Damien Mascret, présent lundi 8 mars sur le plateau du 20 Heures. On s’aperçoit qu’effectivement, en particulier avec les particules fines, il y a une augmentation (…) des cas, parfois une augmentation des hospitalisations, et aussi, pour certains, une augmentation des décès."  

Pollution et virus, une association dangereuse  

Plusieurs facteurs l’expliquent. Tout d’abord, "les particules fines vont faire un voile d’opacité qui va dans les nuages, qui va un petit peu empêcher les rayons UV [qui détruisent le coronavirus, NDLR] de passer". Ensuite, les jours de pollution sont souvent des jours sans vent. "Et quand il n'y a pas de vent, le coronavirus ne se disperse pas, même si vous êtes à l’extérieur", indique Damien Mascret. De plus, la pollution "diminue" l’immunité, ce qui augmente le risque de s’infecter. Le médecin ajoute enfin qu'il existe des "cibles communes" entre la pollution et le coronavirus : les poumons, le cœur ou encore le cerveau. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.