Cet article date de plus d'un an.

Alimentation : un restaurant solidaire cuisine en récupérant des invendus

Publié
Alimentation : un restaurant solidaire cuisine en récupérant des invendus
Alimentation : un restaurant solidaire cuisine en récupérant des invendus Alimentation : un restaurant solidaire cuisine en récupérant des invendus
Article rédigé par France 2 - V.Gaglione, F.Motila, O.Guérin, V. Heurtel
France Télévisions
France 2
Dans la rubrique "Une idée pour la France" du 13 Heures, jeudi 5 janvier, la journaliste Valérie Heurtel vous emmène à Perpignan où elle a déniché une petite cantine qui fait envie.

Dans l’entrepôt d’une grossiste, des fruits et légumes sont invendus. Les cagettes incomplètes sont difficiles à vendre, parfois trop mûrs. La grossiste veut éviter le gaspillage. "Il n'est pas moche le poireau, si vous enlevez une feuille, il est bon, vous arrivez à faire plein de choses avec", affirme Marielle Burtin. Chaque semaine, des bénévoles récupèrent ainsi, près de Perpignan (Pyrénées-Orientales), 150 kg de fruits et légumes.  

Payer selon ses moyens 

 
Les produits bio vont alimenter une petite cuisine du centre-ville : le MIAM, une cantine solidaire, pleine de bonne volonté. En cuisine, il y a quatre personnes, toutes bénévoles à l’exception de la cheffe de cuisine, salariée. Ensemble, ils cuisinent des repas végétariens tous les midis avec les produits frais récupérés. Chacun paie ensuite son repas entre 2 et 12 euros selon ses moyens. "Sur internet, des plateformes exploitent ce filon. Avekapeti, livre des plats préparés par des cuisiniers amateurs", précise Valérie Heurtel, sur le plateau du 13 Heures.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.