Envoyé spécial, France 2

Envoyé spécial du jeudi 1er octobre 2015

a revoir

Présenté parGuilaine Chenu, Françoise Joly

Diffusé le 01/10/2015Durée : 01h27

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Pour des raisons liées aux droits de rediffusion, cette émission n'est plus disponible.

 

La fin des lunettes ?

Qu’ils soient myopes, presbytes ou astigmates, plus de 40 millions de Français qui souffrent de troubles de la vision portent des lunettes ou des lentilles. Progrès technologiques obligent, cette époque semble révolue et on les rangera peut-être bientôt définitivement dans leur étui. Mais pourra-t-on pour autant corriger tous les défauts ?

Grâce à l’utilisation du laser et des implants, la chirurgie ophtalmique fait aujourd’hui des merveilles et permet de corriger de nombreux troubles de la vue. On dit même qu’il serait possible d’augmenter l’acuité visuelle. Depuis quelques années, des applications sur smartphone permettaient de tester seul sa vue, sans se déplacer chez un ophtalmologue. Mais aujourd’hui, une nouvelle appli pourrait bien révolutionner le quotidien des 22 millions de Français presbytes : le principe est de faire travailler son cerveau, à raison de plusieurs séances par semaine, pour que l’œil s’adapte à la vision sans l’aide de lunettes. Quant à l’œil bionique, il est actuellement en phase de test.

Nombre de ces techniques promettent de nous soigner définitivement. Présentent-elles des dangers pour les patients ? Et annoncent-elles vraiment la fin des lunettes ? En France mais aussi aux Etats-Unis et en Israël, "Envoyé Spécial" a enquêté sur ces nouvelles techniques médicales.

Une enquête de Martin Miski et Thierry Pasquet.

Grossesse et alcool

C'est un problème de santé publique qui reste tabou. En France, chaque année, 8 000 enfants sont touchés par des troubles liés à la consommation d'alcool de leur mère pendant sa grossesse : retards de croissance, du développement, difficultés d'apprentissage, hyperactivité, voire, dans les cas les plus graves d'alcoolisation fœtale, malformations physiques ou dysfonctionnement du système nerveux.

Une coupe de champagne pour fêter un anniversaire, un verre de vin lors d'un dîner... Près d'une femme enceinte sur quatre reconnaît avoir consommé de l'alcool pendant sa grossesse. On pense souvent qu'un seul verre ne peut pas faire de mal ou qu'il est moins dangereux de boire en fin de grossesse. Pourquoi certains préjugés perdurent-ils dans la société française ? A partir de quelle quantité l'alcoolisation est-elle dangereuse pour l'enfant à naître ? Témoignages de femmes qui ont parfois fait boire à leur bébé la coupe jusqu'à la lie...

Une enquête de Laura Aguirre de Carcer, Loup Krikorian et Julien Nourry.

Vivre avec le SAF, association d'aide aux familles concernées par le syndrôme d'alcoolisation fœtale, accompagne les personnes affectées et leurs proches (http://vivreaveclesaf.fr/).

Centrafrique : scandale dans l'armée française ?

Des militaires français accusés de viols par des enfants de 9 à 13 ans : c'est le scandale qui éclabousse l'armée française en Centrafrique. Dans ce pays aujourd’hui encore déchiré par les violences entre communautés, les soldats français de l'opération Sangaris sont présents depuis décembre 2013. C'est à cette date qu'auraient commencé les abus, selon les témoignages des enfants recueillis par des experts de l'ONU. Mais l'affaire n'a été connue du grand public que bien plus tard, après des fuites dans la presse. Une information judiciaire a finalement été ouverte en mai 2015.

Pourquoi ce silence et un si long délai ? "Envoyé Spécial" a enquêté durant plusieurs mois, en Centrafrique, à Genève, à Paris et jusqu'au Cambodge pour retrouver tous les acteurs de cette affaire hors normes. A Bangui, l’équipe du magazine a retrouvé les témoins et les victimes présumées et a accompagné les militaires qui ont pris la relève des soldats accusés, parfois sous les insultes d’une foule en colère.

Enfin, et c'est un témoignage exclusif, "Envoyé spécial" a retrouvé celle par qui le scandale est arrivé, la lanceuse d'alerte de l'ONU, une Française de 34 ans qui s’exprime sur l’affaire pour la première fois. La justice française ne l'a toujours pas entendue. Son témoignage remet en cause plusieurs aspects de la version officielle.

Une enquête de Pierre Monégier et Alexis Fischer.

L'arrière-goût des gâteaux

Eclairs, tartelettes, mille-feuilles ou macarons, autant de gâteaux qui donnent envie de les croquer. Mais de ces délices, quelle est la proportion réelle de produits fabriqués en usine ? Certaines boulangeries dites artisanales utilisent des fonds de tarte surgelés, d’autres font cuire des viennoiseries congelées. Il suffit de passer commande auprès des géants de l’agro-alimentaire. Les industriels proposent un catalogue allant de la livraison de matières premières (pâte à choux, meringue...) aux produits finis congelés. On trouve de tout ! Même des produits qui donnent l’illusion du fait-maison en créant de toutes pièces des irrégularités.

En 2012, l’UFC-Que Choisir a dévoilé une enquête intitulée "Roulés dans la farine" ! En ligne de mire de l'association de consommateurs, les boulangeries et pâtisseries françaises qui promettent des gâteaux "faits maison" alors qu'elles vendent des produits industriels. Le phénomène n’est évidemment pas nouveau, mais il a tendance à s’accentuer. 

Le fait-maison est-il en danger ? Comment expliquer le recours à des produits congelés ? Le renforcement des lois en matière de sécurité alimentaire et d’hygiène peut-il aussi expliquer ce phénomène ? Et, surtout, comment le consommateur peut-il reconnaître du vrai fait-maison ?

Une enquête de Laura Aguirre de Carcer (première diffusion le 19 février 2015).

La rédaction d'Envoyé spécial vous invite à commenter l'émission sur sa page Facebook ou sur Twitter avec le hashtag #EnvoyeSpecial.

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==