Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Envoyé Spécial. Viols en Centrafrique : "Une ONG locale est venue me voir et m'a dit 'des enfants auraient subi des attouchements'"

Des soldats français en mission en Centrafrique sont accusés d'abus sexuels par de jeunes enfants. Voici le témoignage exclusif de la lanceuse d'alerte française, Gallianne Palayret. Elle s’exprime pour la première fois dans "Envoyé spécial" diffusé le 1er octobre. 

PIERRE MONEGIER / ENVOYE SPECIAL / FRANCE 2

La lanceuse d'alerte, une française nommé Gallianne Palayret, est fonctionnaire des Nations unies. Lors d’une mission de trois mois à Bangui, en Centrafrique, en pleine guerre civile, elle a recueilli la parole des enfants qui disent avoir été violés par des militaires étrangers. Notamment par des membres de l'armée française présents dans le pays dans le cadre de l’opération Sangaris.

Six garçons de huit à treize ans.

Aujourd’hui en mission à Phnom Penh, au Cambodge, elle s'exprime pour la première fois devant la caméra d’"Envoyé spécial", diffusé le 1er octobre. Elle détient l’intégralité des témoignages dans un petit carnet rouge qui ne la quitte jamais. Six garçons de huit à treize ans racontent avoir subi des attouchements. Elle assure avoir alerté les autorités de Sangaris dès mai 2014.

Un extrait tiré de l'enquête de Pierre Monégier, Alexis Jacquet, Emmanuel Lejeune, Gérard Lemoine et Alexis Fischer : "Centrafrique, scandale dans l'armée française ?"

(PIERRE MONEGIER /ENVOYE SPECIAL / FRANCE 2)