Climat : face aux fortes chaleurs, la SNCF pourrait être contrainte de baisser la vitesse sur certains tronçons sensibles

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Quand les températures montent, les rails et infrastructures de la SNCF ont tendance à se dilater. Sur certains tronçons sensibles, la compagnie pourrait donc être contrainte de baisser la vitesse cet été, ce qui, dans ce cas, engendrera des retards.
Climat : face aux fortes chaleurs, la SNCF pourrait être contrainte de baisser la vitesse sur certains tronçons sensibles Quand les températures montent, les rails et infrastructures de la SNCF ont tendance à se dilater. Sur certains tronçons sensibles, la compagnie pourrait donc être contrainte de baisser la vitesse cet été, ce qui, dans ce cas, engendrera des retards. (France 3)
Article rédigé par France 3 - P-L. Monnier, O. Poncelet, L. Krikorian, N. Marcou
France Télévisions
France 3
Quand les températures montent, les rails et infrastructures de la SNCF ont tendance à se dilater. Sur certains tronçons sensibles, la compagnie pourrait donc être contrainte de baisser la vitesse cet été, ce qui, dans ce cas, engendrera des retards.

Certains jours cet été, les fortes chaleurs pourraient provoquer des retards à la SNCF. La France se réchauffe, et la compagnie va devoir faire face. En Côte-d'Or, jeudi 29 juin, la température de l'air est de 30°C, et celle du rail est de 40°C. Pas de panique pour la journée, mais en cas de fortes chaleurs sur certaines lignes, l'acier des voies peut se dilater, se déformer sur quelques centimètres.

Dix minutes de retard en moyenne, selon la SNCF

Les caténaires peuvent aussi se détendre et provoquer un arc électrique. La solution : une baisse de la vitesse. "Si on atteint 45°C sur les rails, on va baisser la vitesse à 100 km/h", explique Georges Bervin, directeur adjoint de l'Infrapôle de Dijon (Côte-d'Or) SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté. Ici, la vitesse habituelle est de 160 km/h. Les baisses de vitesse ne concerneront que certains tronçons sensibles : dix minutes de retard en moyenne pour les passagers, jure la compagnie. Des retards qui pourraient intervenir dès la semaine prochaine. Avec le réchauffement climatique, les épisodes de fortes chaleurs vont se multiplier, et les baisses de vitesse aussi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.