Tour de France 2023 : une compétition encore marquée cette année par le Covid-19

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Le Tour de France 2023 partira le samedi 1er juillet de Bilbao, en Espagne. Et si, cet été, les tests au Covid-19 ne seront pas obligatoires pour les coureurs, le spectre de la pandémie plane encore sur la compétition.
Tour de France 2023 : une compétition encore marquée cette année par le Covid-19 Le Tour de France 2023 partira le samedi 1er juillet de Bilbao, en Espagne. Et si, cet été, les tests au Covid-19 ne seront pas obligatoires pour les coureurs, le spectre de la pandémie plane encore sur la compétition. (France 3)
Article rédigé par France 3 - J. Lonchampt, B. Poulain, M. Gualandi, M. Lelièvre, L. Feuillebois
France Télévisions
France 3
Le Tour de France 2023 partira le samedi 1er juillet de Bilbao, en Espagne. Et si, cet été, les tests au Covid-19 ne seront pas obligatoires pour les coureurs, le spectre de la pandémie plane encore sur la compétition.

Bilbao (Espagne) célèbre l'arrivée des coureurs de la Grande Boucle, mais sur le Tour de France, le Covid-19 n'est pas un lointain souvenir. Des bulles sanitaires sont en effet mises en place autour des cyclistes. Le public est un peu tenu à l'écart. Si la majorité des équipes mise sur des conférences de presse à distance, certaines continuent de voir les choses en grand. Ainsi, la formation américaine Lidl-Trek a présenté ses nouveaux maillots dans un supermarché de la ville. Seule condition pour les journalistes présents : le port du masque obligatoire.

Les tests ne seront pas obligatoires

L'année dernière, le peloton s'était plié à des campagnes de dépistage massives. 17 coureurs avaient été contraints d'abandonner. Cet été, les tests ne seront pas obligatoires. Libre à chaque équipe de contrôler ses coureurs avec des tests antigéniques. 176 coureurs prennent cette année le départ de la Grande Boucle, pour trois semaines de courses où ils espèrent que le Covid-19 restera, lui, sur le bord de la route. Le départ est fixé au samedi 1er juillet. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.