Adolescent tué à Nanterre : 40 000 gendarmes et policiers ont été déployés pour faire face aux violences

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Les forces de l’ordre s’attendent à une nouvelle nuit de violence, jeudi 29 juin. 40 000 policiers et gendarmes ont été déployés sur le territoire, trois jours après la mort de Nahel, tué par un policier après un refus d’obtempérer.
Adolescent tué à Nanterre : 40 000 gendarmes et policiers ont été déployés pour faire face aux violences Les forces de l’ordre s’attendent à une nouvelle nuit de violence, jeudi 29 juin. 40 000 policiers et gendarmes ont été déployés sur le territoire, trois jours après la mort de Nahel, tué par un policier après un refus d’obtempérer. (France 3)
Article rédigé par France 3 - H. Capelli
France Télévisions
France 3
Les forces de l’ordre s’attendent à une nouvelle nuit de violence, jeudi 29 juin. 40 000 policiers et gendarmes ont été déployés sur le territoire, trois jours après la mort de Nahel, tué par un policier après un refus d’obtempérer.

Pour éviter que les bus et les tramways soient pris pour cible par des émeutiers, jeudi 29 juin, la région Île-de-France a décidé de stopper le trafic dès 21 heures. Par ailleurs, un important dispositif de sécurité est déployé par le ministère de l’Intérieur. Le journaliste Hugo Capelli fait le point, en direct de la Place Beauvau. "La situation est suivie de très près par le gouvernement. Tout a été mis en œuvre pour faire face à une nouvelle nuit de tension", indique-t-il.

Des consignes d’apaisement

Le dispositif de sécurité est très conséquent. 40 000 policiers et gendarmes sont mobilisés, « c’est quatre fois plus que la nuit dernière, rappelle le journaliste. Selon ses informations, "des consignes auraient été données pour ne pas tendre la situation, comme ne pas patrouiller dans les cités, sauf en cas d’appel d’urgence, ou ne pas répondre à des provocations en utilisant le LBD". Par ailleurs, le GIGN et le RAID se tiennent prêts à intervenir.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.