Cet article date de plus d'un an.

Suicide de Lucas : la mère de l'adolescent témoigne pour la première fois

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Suicide de Lucas : la mère de l'enfant témoigne pour la première fois
Suicide de Lucas : la mère de l'enfant témoigne pour la première fois Suicide de Lucas : la mère de l'enfant témoigne pour la première fois (France 2)
Article rédigé par France 2 - T. de Barbeyrac, C. Arnold, A. Husser, S. Valsecchi, J-P. Petitcolas, A. Cohen, France 3 Lorraine
France Télévisions
France 2
La mère de Lucas, l'adolescent de 13 ans qui s'est suicidé à Golbey (Vosges), a pris la parole, lundi 30 janvier, pour la première fois. Elle a tendu la main à ceux qui sont soupçonnés d'avoir harcelé son fils parce qu'il était homosexuel.

La souffrance et le sentiment de culpabilité d'une mère, qui n'a pas pu empêcher le suicide de son enfant, Lucas, âgé de 13 ans. "Je n'ai pas pu le sauver, et personne n'a pu le sauver", a confié la mère de Lucas, très émue, lundi 30 janvier. Victime de moqueries et d'insultes homophobes au collège, Lucas s'est donné la mort. 

"Il fallait réagir"

Sa mère avait alerté plusieurs fois l'établissement, mais selon elle, la réponse n'a pas été à la hauteur. "Si je l'ai déclaré une fois, et que je l'ai redéclaré après, c'est qu'il fallait peut-être réagir", a indiqué la mère de l'enfant décédé, qui affirme que le collège "aurait dû faire plus". Selon l'établissement, après le signalement de la mère, la situation semblait s'être apaisée pour Lucas. Quant aux harceleurs présumés, quatre élèves de 13 ans, la mère de Lucas ne leur souhaite pas la prison, car ils sont trop jeunes. Mais elle les appelle à venir, avec elle, faire de la pédagogie contre le harcèlement scolaire. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.