JT de 20h du mardi 7 novembre 2017

a revoir

Présenté parAnne-Sophie Lapix

Diffusé le 07/11/2017Durée : 00h35

Voir la vidéo
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le JT de 20 Heures du mardi 7 novembre 2017 est présenté par Anne-Sophie Lapix sur France 2. Retrouvez dans le journal télévisé du soir : avec la sélection des faits marquants, les interviews et témoignages, les invités politiques et de la vie publique et l'essentiel de tous ce qu'il faut savoir de la journée. A noter : chaque sujet vidéo du journal est consultable indépendamment avec des informations à lire pour rappeler le contexte de l'actualité. Poursuivez l'expérience avec les titres de la rédaction de Franceinfo.


DROIT DE REPONSE EXERCE PAR LA SOCIETE BEST WORKPLACES FRANCE

Nous nous réjouissons de l’intérêt croissant des médias porté au thème du bien-être au travail. A ce titre, il est normal que l’Institut Great Place To Work France soit challengé, questionné et sollicité par ceux-ci, et nous avons d’ailleurs toujours répondu avec la plus grande transparence à toutes ces sollicitations. Nous n’avons pas à rougir de nos méthodes. Cependant, lorsque celles-ci sont remises en cause de manière offensante et caricaturale, comme ce fut le cas dans le reportage nous concernant, diffusé sur France 2 le mardi 7 novembre 2017 et intitulé "Peut-on croire les palmarès des entreprises où il fait bon travailler ?", il nous semble important de réagir afin de préserver la réputation de l’Institut et de celle de ses clients, qui chaque jour font notre fierté en s’engageant avec nous dans une démarche de transformation, pour qu’il existe en France de plus en plus d’entreprises où il fait bon travailler.

La caricature de l’entreprise "cool", "sympa", où tous les salariés "nagent dans le bonheur", présentée dans le reportage a vécu. Nous n’occultons en aucun cas que certains environnements de travail puissent être néfastes et que certaines entreprises aient encore du chemin à parcourir : c’est le but de notre mission de les accompagner pour construire ensemble des entreprises où il fait bon travailler qui bénéficient à l’ensemble de la société.

Contrairement à ce qui est affirmé dans le reportage, nos clients ne paient pas pour être labellisés par l’Institut Great Place to Work. Si certaines entreprises financent "des baromètres et des sondages" pour se placer "sur le podium" de certains classements, il n’en est certainement pas de même pour les entreprises figurant sur notre Palmarès des entreprises où il fait bon travailler.

Seules les entreprises ayant obtenu la meilleure moyenne des résultats à l’enquête Trust Index (contenant 64 questions fermées, 2 questions ouvertes, 7 questions démographiques) et à leur "Culture Audit" (contenant 15 questions présentant l’ensemble des pratiques managériales de l’entreprise, ces pratiques devant être prouvées, illustrées et validées) accèdent à la "Certification Great Place to Work", et pour les meilleures d’entre elles, au "Palmarès des entreprises où il fait bon travailler". C’est donc faire déshonneur aux méthodes de l’Institut ainsi qu’aux efforts managériaux de nos clients que de prétendre autrement.

Concentrons-nous plutôt à encourager chaque jour tous ces dirigeantes et dirigeants qui ont compris que la richesse n°1 de leur entreprise, c’est l’humain. Là est l’avenir de notre société.

Tous les sujets
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==