Énergie : Nicolas Hulot décide un sursis pour le nucléaire

Nicolas Hulot a annoncé que l'objectif de réduire à 50% l'électricité du nucléaire d'ici 2025 serait impossible, contrairement à ce que prévoyait la loi de transition énergétique de 2015.

Voir la vidéo
france 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Un calendrier intenable. Ce matin Nicolas Hulot l'a admis : il sera impossible de réduire à 50% la part du nucléaire dans la production d'électricité en 2025. "Nous allons travailler sur l'échéance de 2030, 2035 en maintenant cet objectif de 50 % et en le rendant réalisable", a déclaré Nicolas Hulot. Cela représente un recul par rapport à la loi de transition énergétique votée en 2015.

La classe politique divisée

Pour justifier ce report, Nicolas Hulot utilise un rapport de la RTE, filiale d'EDF, selon lequel il faudrait fermer 24 réacteurs nucléaires, ce qui impliquerait de différer la fermeture des centrales au charbon et de multiplier par deux la production des centrales au gaz. Les émissions de C02 doubleraient. Chez les écologistes, ce report n'est ni plus ni moins qu'un renoncement. Du côté des Républicains, cette annonce est un retour à la réalité. Selon le même rapport, l'objectif de 2030 reste un scénario optimiste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Hulot, à Paris, le 2 novembre 2017.
Nicolas Hulot, à Paris, le 2 novembre 2017. (LUDOVIC MARIN / AFP)