Des blessés syriens soignés dans des hôpitaux israéliens

Au nord-est d'Israël, dans l'un des derniers bastions de l'armée de Bachar Al-Assad, les soldats israéliens récupèrent les combattants blessés, quels qu'ils soient, pour les faire soigner.

France 2

Dans la nuit noire, on les distingue à peine : quelques silhouettes, à flanc de montagne. Portés à dos d'âne et visibles à la seule faveur du projecteur que braque sur eux ce soldat israélien. Cet homme est un passeur : en pleine nuit, il vient livrer à l'armée israélienne des Syriens blessés, comme celui-ci, allongé sur un âne, et que l'on aide désormais à tenir debout. Il est pris en charge par des soldats et confié à des médecins de Tsahal.

"Dès qu'ils arrivent, on les prend en charge"

Blessés civils ou combattants rebelles, officiellement, Israël ne fait pas la distinction. "Les Syriens savent depuis quatre ans qu'il y a des points de passage spécifiques à la frontière où on viendra les récupérer. Dès qu'ils arrivent, on les prend en charge", explique le lieutenant-colonel Tomer Kolar, médecin de l'armée israélienne. L'un des points de passage vers Israël est le mont Hermon, à 60 km de Damas dans le plateau de Golan, si stratégique. Israël et la Syrie sont toujours en guerre à cause de ce territoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des blessés syriens soignés dans des hôpitaux israéliens
Des blessés syriens soignés dans des hôpitaux israéliens (France 2)