Décès de Jacques Delors : une vie au service de l’Europe

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Décès de Jacques Delors : une vie au service de l’Europe
Article rédigé par France 2 - J. Gasparutto, J. Cordier
France Télévisions
France 2
L’homme politique Jacques Delors est décédé le 27 février à l’âge de 98 ans. Il était l’un des plus ardents défenseurs de l'Union européenne.

Dix ans de présidence, un record de longévité à la tête de la Commission européenne. Il prend ses fonctions en janvier 1985. Celui qui est alors l’ancien Premier ministre de François Mitterand, Jacques Delors, annonce son style, posé et austère : "je ne ferai pas de promesses inconsidérées, je ne tomberai pas dans l’euro-pessimisme", dit-il lors de son discours. Pendant ces dix années, il incarne l’Europe auprès des dirigeants du monde entier.

Une vision d’une Europe économique et politique

Le socialiste prônait le marché unique et l’espace Schengen, il défend aussi le Traité de Maastricht, mais se défend de voir l’Europe uniquement comme un projet économique : "l’Europe a besoin d’une volonté politique et de structure politique." Sous sa présidence, l’Espagne et le Portugal rejoignent l'Union européenne, Erasmus voit le jour, la PAC est réformée et le drapeau bleu étoilé devient le symbole de l’Europe. Il quitte la commission en 1994 sous les applaudissements des hauts fonctionnaires. Il continue cependant de se faire entendre. Pendant l’épidémie de Covid par exemple, il dénonce le manque de solidarité des 27 ans. Dans l’une de ses dernières interventions, il appelait à créer "une joie de vivre européenne."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.