Rénovation énergétique : quelles sont les nouvelles règles en vigueur en 2024 ?

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Rénovation énergétique : quelles sont les nouvelles règles en vigueur en 2024 ?
Article rédigé par France 2 - J. Wild, J. Lonchampt, P. Caron, O. Sauvayre
France Télévisions
France 2
En France, les émissions de gaz à effet de serre ont diminué de 4,6% sur les trois premiers trimestres de 2023 par rapport à la même période en 2022. L’objectif du gouvernement : - 5% par an pour arriver à une neutralité carbone à l’horizon 2050. De nouveaux critères ont donc été mis en place.

Isoler ses murs pour moins chauffer cet hiver, rénover sa toiture ou remplacer ses fenêtres, ces installations sont encore éligibles au dispositif "MaPrimeRenov" mais ça ne devrait pas durer. À partir du 1er janvier 2024, l’aide sera plus généreuse mais surtout plus exigeante sur les performances à atteindre. Pour être financé, une rénovation devra combiner au minimum deux travaux comme changer ses fenêtres ou isoler ses murs.  

Il n’y aura plus de subventions pour les travaux uniques  

Pour les ménages les plus modestes, l’État remboursera jusqu’à 90% pour des travaux de 70 000 euros maximum. Le résultat doit permettre de gagner au moins deux classes sur l’étiquette de performance énergétique. Mais pour un seul type de travaux à la fois, il n’y aura plus de subventions. L’État vise 200 000 rénovations globales en 2024, soit trois fois plus que l’an dernier. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.