Incidents à l’aéroport du Daguestan : "Il y a eu une montée en tension avec des actes antisémites dans cette zone du Caucase", indique un analyste géopolitologue

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 5 min
Incidents à l’aéroport du Daguestan : "Depuis le début du week-end, il y a eu une monté en tension avec des actes antisémites de plus en plus graves, dans cette zone du Caucase", indique un analyste géopolitologue
Incidents à l’aéroport du Daguestan : "Depuis le début du week-end, il y a eu une monté en tension avec des actes antisémites de plus en plus graves, dans cette zone du Caucase", indique un analyste géopolitologue Incidents à l’aéroport du Daguestan : "Depuis le début du week-end, il y a eu une monté en tension avec des actes antisémites de plus en plus graves, dans cette zone du Caucase", indique un analyste géopolitologue (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - S.Chironi
France Télévisions
franceinfo
Le 19/20 info reçoit Ulrich Bounat, analyste géopolitologue, spécialisé dans l’Europe centrale et de l’Est, chercheur associé chez Open Diplomacy, qui revient sur les incidents antisémites dans le Caucase russe.

Des images russes du Daguestan, République russe du Caucase, montrent l’aéroport envahi, dimanche 29 octobre, par des centaines d’hommes en furie. Un peu plus de 24 heures après ces événements, en termes de faits, que sait-on ? "Depuis le début du week-end, il y a eu une montée en tension avec des actes antisémites de plus en plus graves, dans cette zone du Caucase, donc au Daguestan mais pas uniquement", rapporte Ulrich Bounat, analyste géopolitologue, spécialisé dans l’Europe centrale et de l’Est, et chercheur associé chez Open Diplomacy. 

Les passagers ont été exfiltrés en hélicoptère 

Les attaques ont "culminé hier soir, avec une attaque d’environ 1 500 personnes, sur l’aéroport de Makhatchkala (Russie), la capitale du Daguestan, parce qu’il y avait un vol qui arrivait de Tel-Aviv (Israël), avec une connexion pour Moscou, et il y avait une quarantaine de personnes à l’intérieur", rappelle Ulrich Bounat. Des passagers "accueillis par ces manifestants qui voulaient très clairement lyncher les Juifs qui potentiellement se trouvaient à l’intérieur de cet appareil. (…) Il a fallu une intervention de la garde nationale russe pour exfiltrer ces personnes en hélicoptère jusqu’à une base militaire située à côté", ajoute Ulrich Bounat.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.