Incidents OM/OL : le football français sous le choc

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Incidents OM/OL : le football français sous le choc
Incidents OM/OL : le football français sous le choc Incidents OM/OL : le football français sous le choc (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - N. Dahan, A. Lépinay, M. Alioga, M. Jit, E. Pirosa
France Télévisions
franceinfo
Le bus des joueurs de l’Olympique lyonnais et de leurs supporters ont été violemment caillassés, dimanche 29 octobre. L’entraîneur lyonnais Fabio Grosso a été blessé au visage. Reportage à Marseille.

Ce lundi matin 30 octobre, Marseille (Bouches-du-Rhône) se réveille sonnée. Les supporters de l’OM n’ont pas le moral. Ces Parisiens ont fait plus de 1 000 km pour assister à la rencontre gâchée entre l’OM et l’OL. "On pensait venir faire la fête, et on repart comme si on avait perdu", déclare un homme. Il était 19h30 dimanche soir, lorsque le car des joueurs de l’OL et un car de supporters lyonnais sont pris pour cible, caillassés par des Marseillais.  

500 policiers étaient mobilisés pour le match  

Les jets de projectiles font exploser les vitres du bus des joueurs de l’OL. Le coach, blessé au visage, est en sang. Une heure plus tard, le match est reporté. 64 000 personnes sont priées de quitter le stade Vélodrome. "On a vu la tête de Fabio Grosso, c’est l’entraîneur lyonnais, on ne peut pas cautionner ça", dit un supporter marseillais. Qui sont ces individus à l’origine de ces actes de violence, commis à l’extérieur du stade ? Deux enquêtes sont en cours. 500 policiers étaient mobilisés pour cette rencontre, cinq ont été blessés. Neuf personnes ont été interpellées.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.