Agnès Callamard réclame "justice pour les jihadistes et leur victimes"

Agnès Callamard, rapporteure spéciale de l'ONU sur les exécutions extrajudiciaires sommaires ou arbitraires, est l'invitée du JT du soir de franceinfo mercredi 9 octobre.

FRANCEINFO

"Ce qui m'interpelle dans l'offensive de la Turquie contre les Kurdes en Syrie, c'est que les membres présumés de Daech détenus par les groupes kurdes pourraient se retrouver en liberté, posant d'énormes problèmes de sécurité dans la région, et que les victimes de la guerre en Syrie n'ont toujours pas eu justice", explique Agnès Callamard.

La mort de Khashoggi "planifiée"

"En Irak, les membres présumés de Daech français font pratiquement tous face à la peine de mort dans des parodies de justice, ce qui constitue une exécution sommaire", s'alarme la rapporteure spécial de l'ONU sur les exécutions extrajudiciaires sommaires ou arbitraires, qui se bat "pour un procès équitable pour les jihadistes et que justice soit faite pour leurs victimes".

Agnès Callamard assure que "le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi a été planifié deux à trois jours avant les faits". "Pour avoir un procès, il faut être patient", prévient-elle. Mais pour que les commanditaires de ce crime rendent des comptes, elle demande "à la communauté internationale de mettre en place différents mécanismes, qu'ils soient politiques, culturels ou économiques afin d'envoyer un message clair : tout meurtre sera puni".

Le JT
Les autres sujets du JT
Agnès Callamard, rapporteure pour l\'ONU
Agnès Callamard, rapporteure pour l'ONU (FRANCEINFO)