Nucléaire : l'EPR de Flamanville n'est pas un cas à part

Est-ce que les autres réacteurs nucléaires de type EPR dans le monde connaissent les mêmes déboires que celui de Flamanville (Manche) ? Oui et non.

FRANCEINFO

Il n'y a pas qu'à Flamanville (Manche) où l'EPR connaît des ratés. En Finlande, les travaux ont commencé en 2005 et le projet n'est toujours pas achevé à cause de problèmes de malfaçons, de normes et de règlements. La mise en service est envisagée pour 2020, mais pas confirmée. Le coût total de la centrale nucléaire est de 12 milliards d'euros, quatre fois plus que le budget initial.

Bon point pour la Chine

Au Royaume-Uni, c'est compliqué aussi. À Hinkley Point, les travaux ont démarré en 2018. Il y a deux semaines, des problèmes de terrassement et des contraintes de mise en œuvre ont alourdi la facture de 3 milliards d'euros. Au final, le projet devrait coûter autour de 25 milliards d'euros avec une date de mise en service inconnue.

En Chine en revanche, c'est le seul endroit au monde où l'EPR est en fonctionnement. Deux réacteurs mis en service en décembre 218 et le mois dernier produisent de l'électricité à Taishan. Les travaux ont commencé en 2009 et 2010 pour un coût de 8 milliards d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Image de synthèse pour illustrer le projet nucléaire d\'Hinkley Point (Royaume-Uni) qui doit être mis en route en 2015, selon EDF.
Image de synthèse pour illustrer le projet nucléaire d'Hinkley Point (Royaume-Uni) qui doit être mis en route en 2015, selon EDF. (EDF ENGERY / AFP)