Journée mondiale de lutte contre le travail des enfants : l’Unicef tire la sonnette d’alarme

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 9 min.
Journée mondiale de lutte contre le travail des enfants : l’Unicef tire la sonnette d’alarme
franceinfo
Article rédigé par
N. Carvalho, S. Khaldoun - franceinfo
France Télévisions

160 millions d’enfants dans le monde sont contraints et forcés de travailler. L’Afrique subsaharienne est la région la plus touchée.

En Côte d’Ivoire, certains enfants passent plus de temps au milieu des fèves de cacao qu’à l’école. "Il y a longtemps qu’on sensibilise, mais tant qu’on ne donne pas un signal fort, ça va continuer", déplore Luc Zaka, commissaire de police de Soubré. L’Afrique subsaharienne est la région la plus touchée par le travail des enfants avec 86,6 millions de concernés. L’Asie du centre et du sud en totalise 26,3 millions, l’Asie du Sud-Est 24,3 millions. En tout, dans le monde, ils sont 160 millions forcés de travailler, ce qui représente un enfant sur dix.

Une fille de 6 ans vendue comme esclave

L’agriculture est le secteur le plus concerné, puis les services. Au Népal, une jeune fille de 6 ans a été vendue comme esclave à une famille riche. "J’étais petite, mais chez mon propriétaire, on me forçait à faire la vaisselle, les lessives, nettoyer toute la maison et m’occuper d’enfants", explique-t-elle. L’industrie vient ensuite, comme dans un atelier clandestin de New Delhi (Inde) où des enfants de 10 à 16 ans passent leurs journées derrière une machine à coudre. "Il y a plusieurs facteurs. Le fait que l’Afrique subsaharienne soit particulièrement touchée par ce phénomène permet d’en donner quelques-uns. La pauvreté, les conflits, les catastrophes naturelles qui exposent les populations à des difficultés", a expliqué Clarence Jaccard-Briat, directrice générale d’Unicef France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.