Israël : à Jérusalem, une double attaque à la bombe ravive les tensions

Publié
Israël : à Jérusalem, une double attaque à la bombe ravive les tensions
Article rédigé par
M. Guyard, A. Lévèque - franceinfo
France Télévisions
Mercredi 23 novembre à Jérusalem, deux explosions se sont produites tôt le matin. Une première depuis 2016 pour la ville sainte.

La première explosion s'est produite mercredi 23 novembre au matin, peu après 7h00, à un arrêt de bus près de l'entrée principale de Jérusalem. Alors que la police et les secours sont sur place, une deuxième explosion retentit trente minutes après la première, à une autre entrée de la ville sainte. Jérusalem n'avait pas connu une telle attaque à la bombe depuis 2016. Également sur les lieux de l'attentat, le leader sioniste du Front national juif, qui espère bien devenir ministre de la sécurité du prochain gouvernement de Benyamin Netanyahou, appelle à une réplique immédiate de l'État hébreu. "Nous devrions faire payer le prix du terrorisme. De mon point de vue, c'est aussi simple que cela. Faire payer le prix du terrorisme. Cela signifie le retour des assassinats ciblés contre les palestiniens", déclare ainsi Itamar Ben-Gvir. 

Des tensions de plus en plus fortes

Le mouvement islamiste palestinien du Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, a salué cette attaque, y voyant le prix des crimes et des agressions d’Israël contre les Palestiniens. Elle intervient dans un climat de vives tensions en Cisjordanie occupée. A Jénine, la dépouille d'un jeune Israélien a été enlevée dans un hôpital, tandis qu'à Naplouse, un Palestinien de 16 ans a été tué lors d'affrontement avec les forces Israéliennes. La Cisjordanie contre laquelle Tsahal a mené plus de 2000 raids au printemps dernier, dans la foulée d'attaques meurtrières en Israël, faisant 125 morts du côté palestinien. Le plus lourd bilan depuis sept ans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.