Eurozapping : une affaire d'espionnage en Suède, l'indépendance de l'Ecosse à l'arrêt

Publié Mis à jour
Eurozapping : une affaire d'espionnage en Suède, l'indépendance de l'Ecosse à l'arrêt
Article rédigé par
A. Delcourt, D. Attal - franceinfo
France Télévisions
Comme chaque jour, le JT de franceinfo soir fait un tour de l'actualité diffusée par les chaînes européennes de télévision. C’est l’Eurozapping du mercredi 23 octobre.

Au Royaume-Uni, le référendum sur l'indépendance de l'Écosse est à l’arrêt. Après six semaines de délibérations, la cour suprême britannique veut couper court au sujet. Organiser un nouveau référendum sans l'accord de Londres, c'est pourtant la volonté des indépendantistes au pouvoir. En 2014, les Écossais ont refusé à 55 % de quitter le Royaume-Uni. Mais pour la première ministre écossaise Nicola Sturgeon, le Brexit a changé la donne et Londres ne peut plus camper sur ses positions. Elle entend faire des prochaines élections générales en 2025, un référendum de facto dit-elle, sur la question de l'indépendance.

Les jeunes italiens affectés mentalement par la pandémie

En Suède, une affaire d'espionnage dans une banlieue de Stockholm. La police vient d'arrêter deux personnes dans cette maison. Il s'agirait d'un couple de Russes, âgés d'une soixantaine d'années et propriétaire d'une entreprise de composants électroniques. Les renseignements suédois soupçonnent l'une de ces deux personnes d'espionnage aggravé, sans préciser la nature des informations collectées. Une arrestation qui intervient à quelques jours du procès de deux frères suédois accusés d'espionnage au profit de la Russie. 

En Italie, la télévision publique s'inquiète de la santé mentale des jeunes. Depuis le début de la pandémie de Covid, de plus en plus d'entre eux souffrent de dépression. Face caméra, un jeune homme raconte sa première crise d'angoisse : "Au début, j’étais dans un état d'anxiété classique. Puis j'ai commencé à transpirer et à ressentir des palpitations". Isolement, dépression, utilisation excessive des téléphones portables, une école à Rome mise en place des séances avec des psychologues. Début 2020, l’Italie a été le premier pays européen touché par la pandémie. Près de 180 000 personnes ont déjà trouvé la mort, selon le ministère de la santé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.