Mort de Robert Mugabe, dirigeant adulé et détesté

Autocrate ou libérateur, l'ancien président du Zimbabwe Robert Mugabe, est décédé vendredi 6 septembre. Il aura marqué toute une page de l'histoire africaine.

On l'appelait "le vieux Bob". Pendant 37 ans, Robert Mugabe aura dirigé le Zimbabwe d'une main de fer. Adulé puis détesté, ses compatriotes le regrettent aujourd'hui. "Je crois que le président Mugabe était un vrai dirigeant. En tant que président, il a conduit le pays dans le bon sens", témoigne une femme. "En tant que président, la seule chose qu'il ait mal faite, c'est de rester longtemps au pouvoir. C'est tout ce qui n'était pas juste chez lui", avance un homme.

Plus long règne africain

Héros de l'indépendance en 1980, il sera aussi le despote qui ruinera son pays, devenu très pauvre. Le Royaume-Uni qui a toujours eu des relations exécrables avec le dirigeant dénonce un règne autocratique. "Un exemple tragique du bon devenu mauvais", tance Lord Peter Hain, ancien ministre britannique et militant antiapartheid. Il y a deux ans, le Zimbabwe était en en liesse quand Robert Mugabe était destitué à 93 ans. La fin du règne le plus long pour un dirigeant africain.

Le JT
Les autres sujets du JT
(JEKESAI NJIKIZANA / AFP)