Brexit : l'Union européenne ironise

À Bruxelles, la situation de Boris Johnson est scrutée avec un brin d'ironie. On ne voit aucune issue à la crise pour le moment.

Boris Johnson subit revers sur revers au Royaume-Uni, une situation qui est évidemment scrutée de près au sein de l'Union européenne. Mais à Bruxelles, il n'y a guère d'espoir. "Les Européens ont noté avec ironie que Boris Johnson s'était fait rabrouer vertement dans les rues de Leeds par un passant furieux : 'que faites-vous ici, vous feriez mieux d'aller négocier à Bruxelles', lui a-t-on asséné", raconte le journaliste de France 2 Pascal Verdeau depuis Bruxelles. "Une situation cocasse, car c'est à la demande de Londres que deux réunions se tiennent chaque semaine avec les équipes de Michel Barnier."

"Chaos politique"

Mais c'est un véritable théâtre d'ombres sans aucune avancée sérieuse. "Alors, face au chaos politique britannique, et après le vote de la Chambre des lords, on s'attend à une nouvelle demande de report du Brexit, qui était prévu le 31 octobre. Pour cela, il faudra l'accord à l'unanimité des 27. La France reste sur une ligne ferme : un nouveau délai, pour quoi faire ? Car depuis trois ans, les dirigeants britanniques tournent en rond", rapporte Pascal Verdeau.

Le JT
Les autres sujets du JT
Drapeaux devant le Parlement de Westminster, à Londres, au Royaume-Uni.
Drapeaux devant le Parlement de Westminster, à Londres, au Royaume-Uni. (NIKLAS HALLE'N / AFP)