Réforme des retraites : la CGT plaide pour une autre réforme

Les discussions ont repris entre le gouvernement et les syndicats sur le sujet brûlant de la réforme des retraites. La CGT notamment, a affiché son opposition sur plusieurs points. Le conseiller retraite de la CGT, Régis Mezzasalma, vient en parler en plateau.

Les discussions ont repris entre les syndicats et le gouvernement. La réforme des retraites est un enjeu majeur de la fin du quinquennat d'Emmanuel Macron. "L'ambiance a été plutôt détendue, on a redit à Édouard Philippe ce qu'on a dit depuis 18 mois, à Monsieur Delevoye", rapporte Régis Mezzasalma. "On a rappelé nos propositions qui visent à améliorer notre système de retraite et qui visent à corriger les inégalités qui sont dans le système actuel. Elles résident surtout dans le marché du travail puisque la retraite est le reflet du travail. Tout en rappelant que notre système de retraite aujourd'hui est un des plus performants au monde, donc il faut l'améliorer et non pas le casser comme le propose le gouvernement", a rappelé le conseiller retraite de la CGT.

"On ne nous a pas entendus"

Aujourd'hui il y a des gagnants et des perdants. Est-ce une rupture de tout ce qui a été fait pendant 18 mois ? "On appelle à manifester parce qu'on n'a pas été entendu sur nos propositions (…) il y avait du dialogue, monsieur Delevoye était très courtois, mais il ne nous a pas entendu. Nous on a fait des propositions, on cherche à améliorer notre système. Le problème du financement n'en est pas un à partir du moment où on fait les choix politiques qui vont derrière. C'est la question du taux de cotisation, mais aussi de son assiette…", indiqué Régis Mezzasalma.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le haut-commissaire à la réforme des retraites Jean-Paul Delevoye remet son rapport au Premier ministre Edouard Philippe à Matignon, à Paris, le 18 juillet 2019.
Le haut-commissaire à la réforme des retraites Jean-Paul Delevoye remet son rapport au Premier ministre Edouard Philippe à Matignon, à Paris, le 18 juillet 2019. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)