Conquête de la lune : le rêve brisé de l'Inde ?

L'Inde voulait rejoindre le club des nations spatiales et alunir sur la lune. Mais le signal avec sa sonde Chandrayaan-2 a été perdu.

C'est un grand rêve de l'Inde : conquérir la lune. Mais l'opération d'alunissage ne s'est pas passée comme prévu, vendredi 6 septembre. Au centre spatial de Sriharikota, les visages étaient tristes après la perte du signal de l'atterrisseur Vikram. Le module indien devait se poser sur la lune à 22h45. Le Premier ministre, en personne, s'est rendu sur place pour soutenir les équipes, afin qu'elles gardent confiance.

Chercher de la glace

Le 22 juillet, la fusée de la mission spatiale Chandrayaan-2, qui signifie chariot lunaire, a décollé du sud de l'Inde avant d'effectuer plusieurs orbites autour de la terre et de tourner autour de la lune. Le 6 septembre, il devait se poser sur la face cachée de l'astre. "Sur les cratères qui sont à l'ombre, on a peut-être encore de l'eau. S'il y a de la glace, à partir de là, on peut faire du carburant pour les futurs vaisseaux interplanétaires, donc aller étudier la glace sur la lune est toujours intéressant", explique un spécialiste. Un petit module devait ensuite travailler une journée lunaire soit 14 jours terriens. Mais l'Inde n'a pas de nouvelles de son atterrisseur.

Le JT
Les autres sujets du JT
La fusée transportant la sonde lunaire lors de son décollage à Sriharikota (Inde) le 22 juillet dernier.
La fusée transportant la sonde lunaire lors de son décollage à Sriharikota (Inde) le 22 juillet dernier. (INDIAN SPACE RESEARCH ORGANISATION / AFP)