Cet article date de plus d'un an.

Sécheresse : le trafic maritime du Canal de Panama menacé

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Sécheresse : le trafic maritime du Canal de Panama menacé
Article rédigé par France 2 - C.Guttin, T.Donzel, Z.Boughzou
France Télévisions
France 2
Au Panama, la sécheresse pourrait ralentir les échanges commerciaux. Le fameux Canal, qui relie le Pacifique Atlantique et où transitent 6% du trafic maritime mondial, est alimenté par deux lacs qui s'assèchent.

Le Canal du Panama, pourrait-il bientôt être à l’arrêt ? La zone souffre d’une sécheresse record, les lits des lacs qui alimentent le passage sont asséchés. Aujourd’hui, les abords du fleuve sont à sec. Les pêcheurs n’ont jamais vu cela. "Cette année a été la plus difficile que j’ai connue en termes de sécheresse", confie un pêcheur. Les faibles précipitations ont fait chuter le niveau du passage à trois milliards de mètres cube d’eau douce. Il en faut plus de 5,2 pour que la navigation fonctionne correctement.

Des conséquences désastreuses pour le trafic maritime

Le Canal du Panama est pourtant vital pour le trafic maritime. Il relie l’Océan Atlantique et l’Océan Pacifique. Faute de profondeur d’eau suffisante, l’administration du Canal a même dû interdire le passage d’une partie des plus gros bateaux. Si la sécheresse se poursuit, les conséquences seront désastreuses. "Dans le pire des scénarios, les bateaux devront passer par le Cap Horn (...) donc plusieurs milliers de kilomètres supplémentaires", explique Gordon Wilmsmeier, spécialiste en logistique maritime. 

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.