Cet article date de plus d'un an.

L’Espagne en proie à une forte vague de chaleur, les agriculteurs en danger

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Espagne : un nouveau record de chaleur
Article rédigé par France 2 - V.Frédéric, L.Krikorian, A.Elkaïm, Y.Kadouch
France Télévisions
France 2
Avec des températures proches des 40 degrés, l'Espagne atteint un nouveau record de chaleur. Si les touristes et habitants en pâtissent, les agriculteurs sont aussi extrêmement inquiets. Une grande partie des cultures de céréales sont actuellement en péril.

L'Espagne suffoque sous les 38 degrés à l'ombre en plein mois d'avril. Depuis hier, mercredi 26 avril, une chaleur caniculaire s'est emparée du sud du pays. Cette situation inquiète les habitants de Séville pourtant habitué à ce type de chaleur. "Ce n'est pas normal ! En avril, il fait chaud mais pas autant, c'est très préoccupant", confie une habitante. "S'il fait aussi chaud maintenant, qu'est-ce que ça va être en juillet, en août ?" interroge une autre passante. Cette canicule de printemps touche les villes mais aussi les campagnes.

Selon l'ONU, l'Espagne risque la désertification

Ici, la sécheresse dure depuis des mois. Sur les terres d'Andalousie, un agriculteur fait un amer constat : ses champs de blés sont presque complètement perdus. "À ce moment de l'année, tout devrait être vert, (...) ça devrait être beaucoup plus dense", confie-t-il. Sur l'ensemble de l'Espagne, plus de cinq millions d'hectares de céréales seraient aujourd'hui condamnés. Une catastrophe qui met à mal le premier producteur de fruits et légumes d'Europe. Ce phénomène qui touche l'Espagne fait partie de quelque chose de plus global : le réchauffement climatique. Selon l'ONU, les territoires espagnols risquent la désertification. 

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.