Cet article date de plus d'un an.

Consommation : les meubles se mettent aussi à la seconde main

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Consommation : les meubles se mettent aussi à la seconde main
Article rédigé par France 2 - L.Gublin, N.Bensmail, P.Caron, M.Le Rue
France Télévisions
France 2
Après le prêt-à-porter, les magasins spécialisés reprennent aussi des meubles de seconde main pour les revendre moins cher. Une façon d’attirer une nouvelle clientèle.

Chez un géant du meuble, il peut arriver qu’un produit soit vendu deux fois. À côté des modèles d’exposition, sont placés des meubles de seconde main. Après une rapide évaluation, l’enseigne rachète le meuble au client pour le revendre. Aussitôt étiqueté, aussitôt placé en rayon pour le même prix. Pas de marge pour l’enseigne ; le client repart avec un bon d’achat. La directrice du magasin affirme avoir racheté 2 000 anciens produits à ses clients.

Le prêt-à-porter en seconde main en plein essor

Dans le prêt-à-porter, les marques sont de plus en plus nombreuses à revendre les vêtements que vous lui avez déjà acheté. Par exemple, le 19/20 a acheté un lot de trois bodys pour bébé à 22 euros. La marque a proposé un euro en bon d’achat, pour qu’un body soit revendu 5 euros en boutique, afin de couvrir les frais de transport ou de marketing. Ce marché "fonctionne très bien en période de crise économique. C’est une façon d’accueillir une nouvelle clientèle, qui ne serait pas venue autrement", explique Julien Miniconi, consultant du cabinet Wavestone. La seconde main est aussi un moyen pour ces marques de se donner une image écoresponsable.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.